Profitez de nocturnes exceptionnelles pendant les vacances de Noël !

Du 17 décembre au 2 janvier, les expositions Dalí et Gaudí seront proposées de 10h à 22h du lundi au samedi (sauf 24 et 31 décembre) et de 10h à 19h le dimanche. 

***

Cette exposition, présentée après "Dalí, l’énigme sans fin", revient sur Antonio Gaudí, source d’inspiration pour Dalí.

Ses œuvres du début du XXe siècle, d’abord qualifiées de fantasques et provocantes, sont défendues par Dalí. Le peintre publie l’article « De la beauté terrifiante et comestible de l’architecture modern style » en 1933 qui marque un regain d’intérêt pour l’Art Nouveau.

Cette exposition immersive d’une dizaine de minutes rend hommage à ce génie de l’architecture à travers ses bâtiments aujourd’hui classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Elle propose un voyage, entre rêve et réalité, du Parc Güell à la Casa Batlló en passant par la Casa Milà et la Sagrada Família.

Par un jeu de matières et de lumières, l’Atelier des Lumières prend les formes de voûtes hyperboliques, de piliers obliques, de façades ondulées et s’ornent de motifs organiques et de mosaïques de verre et céramique. Le visiteur suit la lumière catalane d’une journée, reflet d’une illumination spirituelle pour l’architecte qui réussit à donner une forme artistique à l’abstrait.

Le matin se lève sur le parc Güell, éclairant le visiteur au milieu des moulures, colonnes ou chapiteaux mais surtout de la texture des rochers, de la lumière du soleil, du parfum des plantes, de la couleur des fleurs, du chant des oiseaux.

Au rythme des courbes musicales de Gershwin, une ville imaginaire, architecture sans architecture, se recompose autour du visiteur. Celui-ci est alors entraîné dans la danse folle des trencadis, mosaïque libre et colorées.

Cette exposition, présentée après "Dalí, l’énigme sans fin", revient sur Antonio Gaudí, source d’inspiration pour Dalí.

Ses œuvres du début du XXe siècle, d’abord qualifiées de fantasques et provocantes, sont défendues par Dalí. Le peintre publie l’article « De la beauté terrifiante et comestible de l’architecture modern style » en 1933 qui marque un regain d’intérêt pour l’Art Nouveau.

Cette exposition immersive d’une dizaine de minutes rend hommage à ce génie de l’architecture à travers ses bâtiments aujourd’hui classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Elle propose un voyage, entre rêve et réalité, du Parc Güell à la Casa Batlló en passant par la Casa Milà et la Sagrada Família.